Les Chroniques du Clic

par Duxdo

Petits poissons

sub1

Subnautica

Présentation

On prend son plus beau tuba, en enfile sa combinaison moulante et on plonge dans les eaux chaudes de Subnautica ! Bienvenue dans cette nouvelle chronique, aujourd’hui on va à la pêche et en exploration sur la planète aquatique de Subnautica. Le jeu est développé et distribué par les américains de Unknown Worlds. Il est sorti définitivement sur PC en janvier 2018, bien qu’il était disponible en accès anticipé depuis près de 4 ans. La version console n’est pas encore sortie et est attendue pour la fin de l’année.

On est ici dans un jeu d’exploration et de survie, un peu à la façon d’Ylands, de Raft ou d’ARK. On se retrouve sur une planète recouverte (ou presque) d’eau après un crash de vaisseau spatial avec pour seules ressources l’équipement disponible dans le module de survie.

Jeu

sub2

On est donc en présence d’un gameplay assez classique, bien que l’aspect aquatique amène une troisième dimension de mouvements intéressante. On devra naturellement gérer sa santé, son niveau d’oxygène en plongée mais aussi la faim et la soif. Pour survivre il faudra donc partir explorer les alentours pour récupérer des matériaux et de la nourriture. Les poissons sont l’élément central car ils permettent non seulement de se nourrir mais certains aussi de filtrer l’eau, et surtout d’en apprendre un peu plus sur notre environnement. Un de nos plus fidèles compagnons durant cette aventure sera un scanner qui nous permet d’analyser presque tout pour avoir des informations sur le fonctionnement de l’écosystème local mais aussi apprendre à fabriquer de nouveau objets et progresser dans l’aventure.

Bien évidemment, plus on avance plus on va devoir partir explorer loin. Au début avec peu d’équipement, puis petit de plus en plus loin et de plus en plus profond. On découvre ainsi des environnements divers peuplés de nombreuses créatures plus ou moins dangereuses. L’exploration est la plupart du temps récompensée et pour aller le plus loin possible dans l’intrigue il faudra être allé à peu prêt partout. Apprendre à connaître un environnement et ses dangers fait partie intégrante du jeu. Par exemple, scanner une sorte de requin pour apprendre qu’il est attiré par la lumière et ainsi éteindre les lumières lorsqu’on aperçoit un autre plus tard afin d’éviter la casse.

Tout au long de Subnautica, l’arsenal d’équipement et de véhicules s’agrandit, chacun apportant de nouvelles possibilités d’exploration ou de survie. La bonne gestion de l’équipement à prendre avec soit lors d’une expédition peut être crucial, car la mort est synonyme d’abandon de (presque) tout l’équipement sur place et le récupérer peut être périlleux. La construction d’une base solide et à un emplacement stratégique et un bon point. On peut aussi disséminer plusieurs bases un peu partout sur la planète mais les ressources à trouver seront conséquentes. Par moments, et notamment lorsque l’on veut construire une base ou un véhicule, on peut avoir des phases de farm assez longues en fonction des ressources disponibles dans votre zone et de leur rareté.

Mais l’univers de Subnautica reste très plaisant à arpenter et les contrôles sont assez intuitifs.

Scénario

sub3

Comme d’habitude, je ne vais pas dévoiler toute l’intrigue du jeu, et cette fois-ci en particulier car l’exploration et la recherche amènent leur lot de surprises tout au long de l’histoire de Subnautica. Reprenons au début. Notre vaisseau cargo, l’Aurora, pour une cause encore inconnue s’est écrasé sur une planète recouverte d’eau. Nous avons réussi à nous éjecter à bord d’un module de secours, mais on ne sait pas si d’autres ont pu le faire et s’il y a d’autres survivants. L’objectif sera donc de survivre dans ce nouvel environnement par nos propres moyens et trouver un moyen d’appeler à l’aide, voire de quitter la planète.

Toute l’histoire de Subnautica s’articule autour de ces objectifs. Au fur et à mesure de la progression on en apprendra plus sur cette planète, sur son écosystème et on aura notamment des réponses à certains « pourquoi ? ». Je ne peux malheureusement pas en dire beaucoup plus sans dévoiler des éléments non connus au départ et dont la découverte est plus percutante si c’est une « vraie » découverte. Mais je vous encourage à aller au bout de l’histoire, même si cela peut être compliqué sans s’aider d’une soluce de temps en temps sur la fin.

Sensations

sub4

Pour ce qui est des sensations éprouvées durant Subnautica, on dira qu’elles évoluent au fil du temps. Au départ on profite des beaux environnements et on joue avec les petits poissons, on se sent vraiment comme dans un bac à sable. Puis l’exploration commence à nous emmener dans des endroits moins accueillants et dont les « petits poissons » ont de plus grosses dents, on aura donc des phases de tension voire de stress. Le confort d’une base en sécurité sera toujours apprécié. On a aussi droit à de la surprise, avec le déroulé de l’histoire mais aussi avec ce que l’on peut découvrir à travers le monde.

Le fait de pouvoir nager librement reste très appréciable et donne au joueur une sensation plutôt agréable qu’on retrouve moins dans les jeux plus « terrestres ». Cela couplé à des décors et des ambiances soignées donne un résultat très plaisant.

Conclusion

Si la détente de la nage de l’été vous manque et que vous aimez l’exploration sous-marine je ne peux que vous recommander Subnautica. Les différents aspects du jeu, que ce soit la partie bac à sable, l’exploration dangereuse ou la création de base, tout est bien orchestré dans un environnement très beau. Petit bonus, vous pourrez trouver avec un peu de chance des capsules temporelles lâchées par d’autres joueurs avec de l’équipement une image et un petit message. On notera tout de même l’absence d’un (vrai) mode co-op qui serait le bienvenu.

Heures de jeu au moment de l’écriture : 37h

 

 

sub6

On se retrouve aussi ici :

Au Suivant Poste

Précedent Poste

Poster un Commentaire

© 2022 Les Chroniques du Clic

Thème par Anders Norén