Les Chroniques du Clic

par Duxdo

Sombre ballade

20160621204625_1

Limbo

Présentation

Limbo, est un plateformer 2D qui se déroule dans une ambiance sombre, oscillant entre nature et industrie. On y incarne un petit garçon à la recherche de sa petite soeur (d’après la description). Le jeu reprend les standards du plateformer 2D en y ajoutant quelques originalités et une ambiance particulière.

JEU

20160621203220_1

Jouer à Limbo c’est se lancer à l’aventure dans l’inconnu. Les commandes sont très simples, uniquement cinq touches : la croix directionnelle et ctrl pour les actions. Actions qui se résument à tirer des objets ou actionner des leviers ou mécanismes.

Le level design est bien conçu et le chemin à prendre est plutôt clair. Je ne me suis jamais senti perdu ou bloqué en ne sachant pas où aller pour avancer. On avance donc (globalement de gauche à droite comme dans de nombreux plateformers 2D) face une successions d’épreuves. C’est vraiment l’impression que j’ai eu, une suite de petits défis à passer, à la difficulté variable. Chaque petit défi est concentré sur une zone relativement peu étendue et est encadré de points de sauvegarde automatique (non modelisés visuellement). Ce système est bien car on n’est pas obligé de refaire toute une zone si on meurt dans la suivante, on reprendra à l’entrée de celle où on a perdu.

Pour ce qui est de la difficulté du jeu, je ne la trouve pas particulièrement bien répartie. Les défis (je vais appeler les zones comme ça) n’ont pas toujours une difficulté croissante. Il m’est souvent arrivé de rester un long moment sur un passage complexe où une synchronisation parfaite est nécessaire pour ensuite arriver à un passage très simple passé du premier coup. Et je trouve cela un peu dommage, on fil du jeu on gagne en dextérité mais on a pas toujours l’impression que cela soit très utile pour avancer. Certes, globalement les grandes zones ont une difficulté croissante mais au niveau du joueur cela se ressent un peu moins.

Mis à part cela je n’ai pas rencontré de bugs ou de zone punitive ou injuste. Tous les passages sont faisables avec un minimum de dextérité. Et je pense qu’une des forces du jeu est d’être très abordable. Quelqu’un qui n’a pas l’habitude de jouer peut très bien faire Limbo sans se sentir mauvais.

Scénario

20160623233425_1

Pour ce qui est du scénario, le jeu laisse libre court à notre imagination et notre interprétation. La description nous informe que nous incarnons un garçon à la recherche de sa petite soeur. Et c’est bien dommage ! Pourquoi encore un garçon qui sauve la fille en détresse ? Personnellement j’ai commencé le jeu sans lire la description et cela m’allait bien, je m’imaginait une histoire seul. Puis j’ai vu cette description et ma vision de l’histoire à changé, pour entrer dans un stéréotype banal de sauvetage de demoiselle en détresse. Le jeu aurait tout à gagner à ne pas avoir cette description, d’ailleurs dans le jeu rien ne nous dit que c’est notre soeur, ni même que nous sommes un garçon. Parce que, oui, cette silhouette noire aurait très bien pu être une fille aussi, cela ne poserait aucun problème et amènerai même un peu plus de richesse.

Passé ces considérations, le jeu ne nous guide pas dans l’histoire et c’est une bonne chose. J’ai cependant été déçu par la fin un peu brutale. Je pense qu’elle aurait mérité une cut-scene un peu plus longue pour en renforcer l’émotion et le sentiment de victoire. Dans le même genre, je trouve dommage que l’on tue l’araignée au tier du jeu, elle faisait un bon fil conducteur et apportait un aspect boss intéressant.

SensationS

20160621205632_1

J’ai terminé le jeu en trois bonnes heures, ce qui fait ques les émotions ont du venir assez rapidement pour me marquer. Premièrement, l’ambiance est très prenante. Le jeu d’ombre et de lumière est subtilement géré. De même que la trame sonore. On entre dans un monde un peu glauque, très sombre mais duquel pourtant se dégage une certaine poésie, une certaine douceur. On a l’impression d’être le seul être innocent de ce monde à la recherche de quelqu’un d’autre qui soit comme nous.

Pour ce qui est des sensations de jeu, il y a toujours le sentiment d’accomplissement lorsque l’on passe les parties les plus compliquées, et un petit goût du challenge pour les autres. On passe aussi pas mal de temps « au repos » à marcher. Ces phases permettent de se reconcentrer ou de souffler un peu entre les parties plus remplies et ce n’est pas plus mal. Le jeu prend le temps d’instaurer son ambiance.

Conclusion

Limbo est un jeu sympatique, très abordable pour des joueurs occasionnels voire des non-joueurs. Le gameplay est simple et bien utilisé et il faudra faire preuve d’astuce et de réflexion pour passer toutes les parties. Cependant le tableau est noircis par un scénario un peu banal et stéréotypé, ainsi qu’une durée de vie assez faible qui en diminue d’autant la rejouabilité.

Heures de jeu au moment de l’écriture : 3H

 

20160624102303_1

20160624102128_1

20160623231143_1

20160621210030_1

20160621204616_1

 

On se retrouve aussi ici :

Au Suivant Poste

Précedent Poste

© 2022 Les Chroniques du Clic

Thème par Anders Norén