Les Chroniques du Clic

par Duxdo

Raviver la flamme

 20160626120052_1

Dark Souls 3

Présentation

Cette chronique fait suite à la chronique des 50h sur Dark Souls 3. J’avais conclut celle-ci en espérant continuer cette expérience palpitante pour la terminer et recommencer. Ce que j’ai fait. Voici la chronique de la fin et du recommencemet de Dark Souls 3.

JEU

20160626122502_1

La suite du jeu est tout aussi ardue (voir un peu plus) que le reste. J’avoue avoir eu recours à quelques guides pour accéder à toutes les zones, notamment la montagne du dragon. Mais malgré cela le jeu reste et les niveaux restent très bien organisés.

La progression des compétences du joueur commence à avancer plus vite que celle du personnage. En effet, les niveaux deviennent de plus en plus cher en âmes et l’augmentation devient plus rare, alors que le joueur continue de progresser car les boss n’attendent pas ! Ainsi après avoir fait progresser le personnage et son équipement on doit progresser nous aussi car ce qui nous permet de finir c’est la maîtrise du joueur et non l’équipement. Le système d’invocation d’autres joueurs prend tout son sens lorsque les boss se révèlent très complexes et jouer à deux permet bien souvent de passer l’épreuve.

J’ai donc parcouru toutes les zones et vaincu tous les boss possibles du jeu. Je me suis ensuite retrouvé devant le « boss final » de Dark Souls 3 qui est une sorte de combo des boss précédents, je ne veut pas donner trop d’informations sur celui-ci car c’est le plus dur et le plus intéressant stratégiquement des boss du jeu. Après l’avoir vaincu avec un peu d’aide, ma seule envie était de recommencer pour avoir une fin alternative. Je suis donc repartit dans l’aventure. Mon personnage étant bien équipé et sortant du boss final j’ai passé les premiers boss avec une aisance qui m’a un peu surpris. Du fait que je connaisse les boss le temps d’adaptation de mon style de jeu est rapide et je passe donc moins de temps à tenter de gagner. Jusqu’au Sage de Cristal. Déjà la première fois j’avais mis du temps à le passer mais cette fois les morts à répétition m’ont découragé, et j’ai arrêté Dark Souls pour un moment. Et puis la rage de vaincre est revenue et je l’ai vaincu. Je poursuit donc mon voyage vers le boss final pour voir une autre fin.

Scénario

20160615192551_1

Avec du recul et après avoir vu et lu quelques articles sur le lore de Dark Souls, le scénario ne paraît plus si abstrait que lors du premier abord. En fait, après avoir fini le jeu, lorsque l’on recommence on remarque quelques détails ou des alusions qui nous avaient échappé au premier passage et qui font bien plus sens maintenant que l’on connait mieux l’univers. Bien entendu l’imagination et l’extrapolation restent une part importante de l’histoire, mais c’est une bonne chose. Le jeu nous donne quelques pistes mais ne passe pas son temps à nous expliquer comment son monde fonctionne. On est laché dedans à nous de nous débrouiller avec.

Pour ce qui est de la fin, j’ai choisit la plus simple : entretenir la flamme. J’ai quand même été légèrement déçu par la sobriété de la fin. Mais tout bien réfléchit c’est cohérent avec l’ambiance de monde agonisant du jeu, et au final cette fin me fait plus penser au repos du guerrier après des heures difficiles. La fin nous lache en douceur et nous laisse savourer l’instant. Je ne peux pas donner mon avis sur les autres fins puisque je ne les ai pas (encore) faites.

SensationS

20160626120404_1

La sensation de passer des épreuves est toujours très présente de même que l’envie de réussir les challenges qui nous sont proposés. Et malgré l’apparente puissance du jeu on peut se risquer à quelques manoeuvres furtives pour éviter certains monstres puissants.

Je crois que le boss final concentre à lui seul toutes les sensations du jeu. L’irrésistible envie de le vaincre pour terminer notre collection de boss vaincus, une ambiance épique d’un combat très inégal (en sa faveur bien sûr), la rage d’essayer encore et encore, et pour finir l’accomplissement et la victoire. Finir Dark Souls c’est la fin d’une histoire de challenge et d’habilité. Je pense que ce jeu reste gravé dans les mémoires des joueurs comme un pilier du jeu-vidéo, en tout cas pour moi il figurera parmis les grands, ceux qui m’ont passionné et m’ont fait découvrir un monde unique.

Conclusion

Pour terminer cette chronique et probablement la série de celles consacrées à Dark Souls3, je dirais que ce fût (et continu à être !) une expérience vidéoludique de grand intérêt et un challenge à relever. Je ne partirai pas dans le délire des fanboys du « Dark Souls c’est le meilleur jeu au monde et t’es pas un vrai gamer si tu le finis pas », je ne pense pas qu’il soit le « meilleur jeu du monde », si tant est qu’il existe, et il n’existe pas de pseudo « vrais gamer » il n’y a que des joueurs relevant des défis qui les tentent et les intéressent.

Alors si vous chercher un défi d’adresse dans un monde dark fantasy magnifique et nostalgique, n’attendez pas et tentez votre chance sur Dark Souls 3 !

Une dernière petite chose, on a appris récemment la sortie prochaine d’une extension (ou DLC comme on dit maintenant) qui à l’air intéressante, ce qui veut dire que l’on risque de revoir Dark Souls par ici finalement…

Heures de jeu au moment de l’écriture : 75h

20160624150145_1

20160625161636_1

20160606160941_1

20160614220653_1

20160626182902_1

 

On se retrouve aussi ici :

Au Suivant Poste

Précedent Poste

© 2022 Les Chroniques du Clic

Thème par Anders Norén