Les Chroniques du Clic

par Duxdo

Bat-Copie

 Batman Arkham Origins

Présentation

Aujourd’hui on reprend le costume de chauve-souris pour continuer la série Arkham, dont nous avions parlé avec Arkham City et Arkham Asylum avant lui, avec Batman Arkham Origins. Chronologiquement, cet épisode relate les évènements survenus avant Asylum.

On garde donc la même recette et on recommence.

Jeu

On retrouve bien évidemment dans cet opus tout ce qui a fait la renommée des Batman Arkham, à savoir les combats en free-flow et les phases d’infiltrations tactiques. Les différents gadgets du chevalier noir sont aussi présents en nombre, et on commence à toucher le principal problème de Batman Arkham Origins, à savoir le manque de nouveautés. On retrouve essentiellement les mêmes choses que dans les opus précédents. Un exemple parmi les gadgets, dans Arkham City nous avions une grenade de glace qui permettait (entre autres) de geler un peu d’eau pour se faire un radeau. Dans Arkham Origins, on a exactement les mêmes fonctionnalités mais ce n’est plus une grenade de glace mais de colle.

Cela étant dit, le gameplay des précédents opus étant très plaisant, il l’est évidemment ici aussi. Batman Arkham Origins reste une expérience de jeu intéressante et dans la continuité de la série.

Scénario

On commence donc cet épisode plusieurs années avant les précédents opus. Batman est encore peu apprécié par la police et n’a pas l’aura qui l’accompagne dans les autres jeux. On sera ici aux prises avec Black Mask après qu’il ait organisé une grande évasion d’Arkham qui va nous permettre de rencontrer, et d’affronter, quelques-unes des grandes figures de l’univers du chevalier noir.

On croisera donc, entre autres, le Pingouin, Deathstroke, ou encore Bane. Mais le jeu est surtout l’occasion d’introduire le Joker dans la série, dans laquelle il occupe une place centrale. Le scénario se déroule relativement bien, à l’instar d’Arkham City et offre son lot de quêtes annexes.

Sensations

Malheureusement, il n’est pas facile de décrire les sensations éprouvées en jouant à Arkham Origins, car se sont essentiellement les mêmes que pour Arkham City. On a toujours l’impression de puissance liée à la figure de Batman, l’agilité dans les mouvements (et notamment le combo grappin et cape), la tension de l’infiltration et la joie d’instiller la peur.

Mais le jeu sent tellement le réchauffé que l’ensemble reste assez banal. Si vous n’avez pas joué à un Arkham depuis un moment il peut être pas mal mais si vous sortez tout juste d’un Arkham City vous aurez juste l’impression de refaire le même jeu. Les décors n’aidant rien car on retrouve une bonne partie de ceux d’Arkham City.

Conclusion

Batman Arkham Origins est un opus à faire si la série vous intéresse car malgré l’impression de réchauffé il reste un très bon jeu. Mais pas forcément le meilleur pour commencer la série, je préconiserai de les faire dans l’ordre de sortie et donc de commencer par Arkham Asylum. Un opus sympa mais dispensable dans l’absolu.

Heures de jeu au moment de l’écriture : 23h

On se retrouve aussi ici :

Au Suivant Poste

Précedent Poste

© 2022 Les Chroniques du Clic

Thème par Anders Norén / Mentions légales