Les Chroniques du Clic

par Duxdo

Dynamisme agressif collectif

Apex Legends

Présentation

Je n’ai jamais aimé les Battle Royal. Lors de la présentation d’Apex Legends ma première réaction fut : « Bon ok encore un BR mais avec un peu d’Overwatch dedans, bof pas pour moi ». Et puis on m’a proposé de tenter une partie ou deux en équipe, alors j’y suis allé, « pour la science ». Pour avoir un avis plus précis sur le jeu, qui n’allait pas manquer de faire parler de lui. Et depuis ce jour je ne l’ai pas lâché. Bienvenue dans la chronique du jeu qui m’a fait aimer le Battle Royal.

On parle donc ici d’Apex Legends, jeu développé par Respawn Entertainment, studio fondé par d’anciens de la licence Call Of Duty qui avaient sortit TitanFall. Le jeu est édité par EA et est disponible depuis février 2019 gratuitement sur PC, XBox One et PS4.

Scénario

Une fois n’est pas coutume, on commence par la partie scénario car elle va nous permettre de mettre un cadre et un décor au jeu. On est donc ici en présence d’un Battle Royal, pour ceux qui ne le sauraient pas déjà, ce style de jeu est directement inspiré du roman « Battle Royale » de Kōshun Takami de 1999 et de son adaptation cinématographique du même nom. La popularisation du genre a en partie été portée par le succès d’Hunger Games qui présente un système similaire. On a donc un groupe de personnes, ici 60, répartit en équipes (ou pas selon les jeux, ici des équipes de 3 joueurs), qui s’affrontent sur une île en vase clos jusqu’à ce qu’il n’en reste plus qu’un, ou plutôt plus qu’une équipe qui est ensuite déclarée championne. Pour s’entre-tuer les joueurs doivent ramasser du butin dispersé sur l’ensemble de l’île. Voilà pour les bases du BR. Pas besoin d’en dire tellement plus sur l’aspect scénario si ce n’est que l’ensemble se déroule sur une planète autre que la nôtre dans un univers futuriste.

Jeu

Passons maintenant au cas d’Apex Legends. On l’a vu, chaque combat voit 20 équipes de 3 joueurs s’affronter, mais là où Apex se différencie des autres jeux du même genre c’est que chaque personnage a ses propres capacités spéciales. Le préambule à chaque partie est que chacun doit choisir quel personnage jouer. L’ensemble du système repose sur les synergies entre les personnages et leurs aptitudes. Apex sans équipes n’a pas la même saveur et perd, selon moi, tout intérêt.

Et on arrive au premier frein, qui aurait pu m’empêcher de jouer et je ne suis probablement pas le seul, la communication. Dans un jeu où la communication est centrale afin de permettre aux informations de circuler rapidement et efficacement, il faut souvent avoir recours à un micro pour communiquer et tout le monde n’est pas à l’aise avec cela ou n’a simplement pas le matériel nécessaire. Mais Apex Legends intègre deux réponses à ce problème. Premièrement, les personnages commentent en permanence ce qu’il se passe, par exemple lorsqu’ils se font tirer dessus, lorsque la moitié des équipes a été éliminée etc… et il est rare d’avoir un moment de silence complet sur Apex Legends (ou alors vous êtes cachés et vous ne faites rien). Ensuite, un système de communication simplifié est disponible depuis le clic de la molette de souris avec des messages prédéfinis du type « j’ai vu quelqu’un » ou « je vais par là ». Un peu dans le genre des messages standards de CS:GO mais accessibles de façon plus ergonomique. Ce qui rend l’utilisation d’un micro presque accessoire. Je garde le « presque » car, notamment lorsque vous jouez avec vos amis, une communication directe est souvent encore plus riche que ce que le jeu propose. Mais lorsque l’on joue seul avec des partenaires de matchmaking le micro est parfaitement dispensable dans la plupart des cas.

Je ne vais pas détailler les capacités de chaque personnage mais sachez qu’ils ont tous une capacité passive, une capacité active qui faut déclencher manuellement avec une durée de rechargement et une capacité ultime à déclencher manuellement aussi mais avec un temps de rechargement bien plus long. La subtilité sera ensuite de bien gérer dans l’équipe les synergies entre les capacités et de les déclencher aux bons moments. Comme dans la plupart des jeux on a à notre disposition un panel d’armes assez large qui permettent d’adapter notre style de jeu aux armes ramassées (ou à l’inverse de ne ramasser que celle qui collent à notre style).

Autre point essentiel et central d’Apex Legends : le mouvement. Le jeu est très dynamique, et cela pourra freiner ceux qui ne sont pas habitués aux FPS. Car le mouvement est essentiel, un personnage immobile est une cible facile. Et le level design du jeu est pensé dans ce sens, on peut escalader presque partout, on a des tiroliennes pour se repositionner rapidement, beaucoup de dénivelés et on sent que le monde est fait pour que l’on bouge dedans et qu’on l’explore. Ajoutez à cela la possibilité de faire des glissades pour gagner de la vitesse, et on a un cocktail très dynamique. Auquel viennent s’ajouter les capacités de certains personnages comme un grappin, un trampoline, des portails ou encore des gains de vitesse. En passant, Apex Legend fonctionne avec le moteur Source de Valve, ce qui veut dire que vous avez du bulletdrop (la trajectoire des balles n’est pas en ligne droite mais chute selon la distance avec la gravité), des paterns de reculs des armes et la possibilité de faire du BunnyUp, pour ceux qui sont familiés de CS:GO notamment.

Sensations

Lorsque l’on joue à Apex Legends on a droit à un panel de sensations relativement variés quoique très rapides. On commence par la motivation et l’espoir de faire une belle partie, puis la tension le temps de se préparer, l’adrénaline des combats et des mouvements très dynamiques. On a aussi très régulièrement la surprise lorsque l’on tombe nez-à-nez avec un adversaire (et le sort de l’un et de l’autre se jouera probablement au temps de réaction de chacun). Mais l’adrénaline atteint son sommet (« Apex » en latin #FunFact) en fin de partie lors des derniers combats. Lorsque je parle de fin de partie, je parle bien sûr du dernier carré avant la victoire mais aussi du combat au cours duquel on meurt dans tous les autres cas. Lors d’une défaite on aura bien entendu de la déception (voir un peu de rage/sel en fonction des situations) et lors d’une victoire une certaine « explosion » de joie et de fierté qui, je pense, est relativement propre aux Battle Royal. La sensation d’avoir vaincu 57 autres joueurs reste quelque chose de très agréable.

Conclusion

Apex Legends est donc un jeu qui demande une certaine dextérité pour maîtriser le dynamisme des mouvements et le fonctionnement des armes. Il vous faudra aussi un peu de stratégie pour exploiter les différentes synergies. Le début peut être relativement compliqué, surtout maintenant que le niveau général a bien augmenté depuis son lancement, mais une fois que vous commencez à bien jouer Apex devient très plaisant et addictif. Je vous le conseille donc si vous êtes familier des FPS type CS:GO ou Overwatch et que vous cherchez un challenge prenant et d’un dynamisme puissant !

Heures de jeu au moment de l’écriture : 80h

On se retrouve aussi ici :

Au Suivant Poste

Précedent Poste

© 2022 Les Chroniques du Clic

Thème par Anders Norén