Les Chroniques du Clic

par Duxdo

La violence du sport

blood bowl 2

Blood Bowl 2

Présentation

Blood Bowl 2 est un jeu de football américain qui se déroule dans l’univers Warhammer de Games Workshop. Il est développé par Cyanide Studio et édité par Focus Home Interactive, et sorti en 2015 sur Windows, PlayStation 4 et Xbox One. Le jeu fait suite au premier du nom sorti en 2009. Le jeu se veut le plus fidèle possible au jeu plateau et se joue donc en tour par tour.

JEU

2016-01-16_00001

Comme dit dans l’introduction, le jeu se déroule en tour par tour. Chaque match est découpé en deux mi-temps de 8 tours par joueur. On peut jouer en multijoueur (deux en fait) sur le même PC est ça c’est assez rare pour être souligné. Blood Bowl 2 propose aussi un mode histoire où l’on suit une équipe déchue à qui on doit rendre sa gloire. On retrouve aussi un mode en ligne où on peut organiser des ligues.

Les mécaniques de jeu sont faites de façon à reproduire le jeu de plateau. Chaque action (ou preque) donnera lieu à un jet de dés, jet pour sprinter, jet pour frapper, etc. Les résultats « purs » sont donnés en bas de l’écran tandis que le jeu nous donne directement l’effet du jet. Les seuls jets « visibles » sont ceux qui concernent les combats.

Car oui, le jeu est violent, bien que le but originel soit de marquer des Touchdown à l’autre bout du terrain avec le ballon, les combats occupent une grande place. Il est souvent très utile de blesser (voire tuer avec de la chance) des membres de l’équipe adverse avant de tenter une tentative de score. Les blessures sont réparties selon certains stades, le plus faible effet est d’être secoué et donc de passer le prochain tour au sol, vient ensuite l’étourdissement où l’on passe deux tours au sol. Ces effets permettent de garder les joueurs sur le terrain, mais un KO sort le joueur qui pourra tenter de se réveiller à chaque arrêt de jeu (Touchdown ou mi-temps). Vient ensuite la blessure qui handicape le joueur pour les prochains match (et n’a donc pas d’effet en partie rapide) en plus de le sortir définitivement, et enfin la mort où le joueur est retiré de la partie mais aussi des effectifs de l’équipe pour les prochains matchs.

Rapidemment pour comparer avec le premier opus, auquel j’ai joué aussi. Le premier proposait un mode en temps réel qui ne m’avait pas convaincu donc son absence ici ne me gêne pas mais il est rare de supprimer des fonctions entre le 1 et le 2. De plus le premier proposait de choisir ses pom-pom girls qui étaient « assorties » à chaque équipe, alors qu’ici ce sont toujours les mêmes et elles ne dépendent pas des factions jouées (en plus d’être relativement peu souples). Les jets sont un peu simplifiés et l’interface et les graphismes sont plus beaux. Si je devait choisir entre les deux je crois que je resterai sur le second car il est plus agréable à jouer.

Ainsi  il faut déployer un mélange de stratégie et de violence pour réussir à marquer un, voire plusieurs, Touchdown et gagner le match. On peut jouer différentes factions : Humains, Bretonniens, Orcs, Chaos, Elfes noirs, Hauts-elfes, Nains, Skavens et Nordiques. Chacune avec ses points forts et faibles qu’il faut bien exploiter pour bien maîtriser l’équipe. Par exemple, une stratégie de rush (course rapide vers l’objectif) est totalement inutile avec les nains et il faudra privilégier une avance lente mais assurée. Autre exemple les Hauts-elfes et le Chaos, ce dernier est clairement indiqué pour jouer bourrin et rentre-dasn-le-tas alors que jouer les elfes c’est privilégier l’esquive et la vitesse sous peine de tomber sous les coups de l’adversaire.

Scénario

2015-11-29_00001

Pour la partie scénario on va se concentrer sur la campagne. On incarne donc un coach qui vient de reprendre une équipe humaine sur le déclin et malaimée du public. L’objectif est simple : leur redonner une image forte et remporter tous les matchs.

Faire une histoire cohérente et qui implique le jeu est assez compliqué pour un jeu comme Blood Bowl 2, pourtant cet aspect est bien géré. Via les deux commentateurs on suit toute l’actualité du monde du Blood Bowl et des rivalités entre les équipes. Ils nous informent des évènnements qui entourent les matchs et qui parfois impactent directement la partie. Par exemple un joueur légendaire qui rejoint l’équipe pendant un match ou un crash d’hélico sur le terrain.

Alors oui, c’est une histoire de fond qui sert surtout de prétexte et qui fournis un contexte aux matchs mais cela instaure une ambiance sympatique et crédible. Malgré cela le fait de devoir absolument gagner oblige à rejouer le même match avec les mêmes évènnements jusqu’à la victoire, ce qui peut être un peu lassant par rapport à des matchs rapides qui changeront à chaque fois. L’histoire sert aussi de tutoriel lors des premiers matchs en ajoutant petit à petit tous les éléments du jeu de façon fluide et c’est plutôt agréable. Cependant je n’ai toujours pas terminé la campagne à l’heure où j’écris cette chronique, et je ne dois en être même pas à la moitié, pour une raison très simple : il est beaucoup plus cool de jouer à deux.

SensationS

2015-11-29_00002

Ce qui nous amène directement aux sensations. Si on essaye de faire abstraction de l’aspect très encadré et assez lourd des méthodes de jeu, il se dégage de Blood Bowl 2 une sensation d’absurde et de violence gratuite. On va pas se mentir, sortir un joueur pour oeil arraché alors qu’il attendait patiement son tour devant un troll ne sert pas vraiment la stratégie mais plutôt un prétexte pour rire et se défouler.

L’humour, parfois noir, est toujours présent dans une partie, que ce soit avec les commentaires moqueurs ou avec les actions simples qui entrainent des effets désastreux. Il m’est déjà arrive d’avoir un joueur KO après avoir glissé à la suite d’un sprint raté. Objectivement c’est totalement idiot mais dans le jeu et ses effets cela ne fait pas tache et est même plutôt dans le ton global. On peut passer de bons moments en jouant à plusieurs.

Mais voilà, le jeu est très encadré et laisse très peu de place à l’interprétation. Chaque jet a un effet clair et défini sans choix (on a le choix de l’action mais très rarement du résultat). De plus le tour par tour, bien qu’il soit bien fait, casse parfois la dynamique de jeu. Cela oblige chaque joueur à faire ses mouvements après que l’autre ai fait les siens et dissimuler sa stratégie est quasi impossible. C’est pourquoi faire quelques parties peut être marrant mais au bout d’un moment la passivité des joueurs durant les tours adverses peut devenir vexant.

Pour conclure

Blood Bowl 2 est un bon jeu avec une ambiance sympatique. Je ne suis peut-être pas très objectif vu que je suis adepte de Games Workshop depuis de nombreuses années et donc familier de leurs univers. Je pense qu’on peut passer un bon moment en y jouant mais ce n’est pas un jeu où l’on peut faire des sessions de quatres heures. Mais si vous avez une demi-heure / une heure à combler faites une partie contre un ami et défoulez-vous !

Heures de jeu au moment de l’écriture : 45h

On se retrouve aussi ici :

Au Suivant Poste

Précedent Poste

© 2022 Les Chroniques du Clic

Thème par Anders Norén / Mentions légales